Logo scanrenovation
Rechercher...

Investir dans l'immobilier à distance

L’expatriation est une décision que de nombreux Français prennent pour diverses raisons, notamment un projet de famille ou une mutation professionnelle. Une fois installés dans leur nouveau pays, les Français de l’étranger s’intéressent bien souvent à l’investissement en France. D’ailleurs, près de 52 % des expatriés sont tentés par l’investissement dans l’immobilier en France, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement.

Investir dans l'immobilier en France à distance

Le marché de l’immobilier français est stable et sûr, il offre un contexte favorable pour se constituer un patrimoine et générer des revenus supplémentaires. En plus, l’investissement locatif est, de manière générale, le placement préféré des Français pour son ratio rendement/risque. Et, si l’acquéreur opte pour le statut de LMNP, il pourra même profiter d’une défiscalisation.

La distance pourrait constituer un frein à ce projet immobilier. Toutefois, le digital permet de concrétiser un investissement, même à distance, sans avoir à survoler des kilomètres à chaque étape du projet.

On vous explique tout dans cet article.

 Première étape : la recherche et les démarches en ligne

Une fois que le projet immobilier est défini, la première étape est la recherche du bien en ligne. Investir dans l’immobilier à distance est aujourd’hui plus simple, car de plus en plus d’étapes peuvent se faire à distance, comme la visite d’un bien ou même la signature chez le notaire grâce au mandat ou à la signature électronique.

Pour réaliser son projet d’investissement immobilier à distance, il existe plusieurs solutions. On peut, évidemment, chercher à s’occuper de toutes les étapes soi-même. Toutefois, cela demande du temps pour rechercher et comprendre le marché immobilier ainsi que ses tendances ou encore étudier la demande locative et le prix des loyers. Plusieurs sites web permettent de visualiser les prix pratiqués au mètre carré selon les quartiers ou encore les biens disponibles sur le marché. Mais il sera plus intéressant d’avoir un contact sur place pour la veille et les visites notamment.

Comment s'organiser pour investir à distance seul

En termes d’organisation, de déplacement et de perte de temps, choisir d’investir tout seul peut s’avérer être compliqué, surtout pour l’étape des visites. D’abord, avant de planifier une visite, il faudrait commencer par demander un maximum d’informations sur le bien en question. Des photos où les détails peuvent être examinés. Cela permet d’éviter le déplacement pour un bien qui ne correspond pas aux photos ou, pire encore, qui comporte des vices cachés ou des critères qui sont, pour vous, rédhibitoires. 

Ensuite, pour éviter les déplacements très fréquents entre votre pays d’expatriation et la France, il faudrait organiser plusieurs visites sur la période pendant laquelle vous serez en France. Cela limitera la perte de temps et d’argent. Nous vous conseillons de commencer par fixer une date de déplacement. Ensuite de programmer les visites en fonction de celle-ci, 1 à 2 semaines à l’avance, pas plus. En effet, si vous programmez des visites trop à l’avance, vous pourrez rapidement être déçu. Dans les villes dites tendues, comme Paris, les biens ne restent pas longtemps sur le marché.

Vous l’aurez compris, choisir de réaliser son investissement immobilier seul, sans être accompagné par un professionnel, demande un investissement personnel important. Et, souvent, cela n’est pas évident à combiner avec son travail à temps plein à l’étranger, et les fuseaux horaires différents.

Se faire accompagner dans son investissement à distance

Pour toutes ces raisons, de nombreux expatriés choisissent de se faire accompagner sur leur projet d’investissement immobilier dans l’hexagone. Dans le cadre d’un investissement immobilier à distance, cette option offre de nombreux avantages. D’abord, les experts sélectionnés se chargent de toutes les différentes étapes du projet immobilier : de la recherche, de l’étude du marché, des conseils, de la négociation pour certains, et même de la signature chez le notaire. Tout cela permet un gain de temps, et même parfois une meilleure rentabilité ! 

Grâce à leurs conseils en termes de fiscalité ou de placement de manière générale, vous aurez les clés en main pour investir de la meilleure façon. Grâce au digital, il est possible de visiter un bien immobilier à distance. Il est en effet possible de faire visiter virtuellement notamment par visio. Ces technologies sont suffisantes pour les investisseurs expatriés. D’ailleurs, ces derniers sont nombreux à ne pas visiter le bien qu’ils achètent du tout. Pour eux, c’est un investissement locatif avant tout, non pas une résidence principale où ils habiteront.

Faire appel à des professionnels pour un investissement sur-mesure

Faire appel à des professionnels du marché immobilier français vous donnera aussi accès à des opportunités qui pourraient être très intéressantes. Ils connaissent vos critères, votre projet, vos objectifs. En ce sens, vous serez régulièrement informés des appartements trouvés. Les professionnels peuvent également vous partager leur expertise pour valider ou non les biens qu’ils vous présentent. En d’autres termes, choisir l’accompagnement permet aux Français non-résidents d’élargir leur champ d’action.

Deuxième étape : le financement

Une fois que cette première étape est validée et que la perle rare est trouvée, vient le financement. Certains pensent que toutes les banques françaises sont réticentes au financement à distance. Ce n’est pas vrai : le Crédit Agricole, la BNP Paribas, le Crédit Lyonnais, la BRED, la Caisse d’Épargne, le Crédit Mutuel, la Banque Postale et la Société Générale prêtent aux Français expatriés. D’ailleurs, ce sont dans ces banques que nos clients ont pu souscrire à un crédit immobilier.

Lorsque vous optez pour une banque, nous vous conseillons de ne pas surestimer votre marge de négociation. Prévoyez un apport de 20% du prix d’achat en plus des frais d’agence et des frais de notaire.

Cela nous mène au dossier de financement. Pour cette étape clé, plus besoin d’être sur place, tout peut se faire à distance, depuis le pays d’expatriation.

Troisième étape : les démarches administratives à distance

Pour réaliser un projet d’investissement immobilier, il y a, évidemment, plusieurs démarches administratives à effectuer. Mais, grâce à la procuration, ici aussi, plus besoin de se déplacer. L’expatrié peut donner un mandat à un de ses proches qui le représentera lors de la signature du compromis. Nous vous conseillons toutefois de faire appel à un notaire pour sécuriser au mieux cette étape. Ce dernier pourra rédiger la lettre de procuration en y incluant toutes les mentions obligatoires comme le prix ou encore les conditions suspensives. En fait, votre mandataire ne pourra pas vous engager sur des éléments différents que ceux indiqués dans la procuration.

Enfin, la signature de l’acte d’achat, peut désormais se faire à distance depuis 2019. En effet, la signature de l’acte chez le notaire se fait par visioconférence. Cette option permet à l’acheteur d’assister, même à distance, avec son notaire, et de signer l’acte final. C’est le moyen idéal de finaliser son investissement immobilier en France, sans avoir à se déplacer.