Logo scanrenovation
Rechercher...

Comment financer ses travaux d’isolation et rénovation énergétique ?

Energie renouvelable

Vous avez pour projet d’améliorer les performances énergétiques de votre logement que ce soit pour gagner en confort, faire des économies ou un geste pour l’environnement. Toutefois, réaliser un bouquet de travaux permettant un gain significatif peut avoir un coût important.

Si des aides existent, vous allez peut-être quand même devoir recourir à un financement bancaire de votre projet. Voici différentes solutions possibles pour financer vos travaux de rénovation énergétique.

Isoler et rénover : quels sont les avantages ?

Gagner en confort tout en faisant des économies et un geste pour l’environnement

L’avantage de l’isolation et de la rénovation énergétique qui est constaté le plus rapidement par de nombreux Français est un véritable gain en confort. Finis les courants d’air de châssis défectueux, la salle de bain impossible à chauffer en hiver ou la chambre à rafraîchir en été.

Ce confort gagné permet en plus de faire des économies sur ses factures d’énergie tout en respectant davantage l’environnement.

Les « passoires thermiques » dans le collimateur du gouvernement

Source d’inquiétude pour les propriétaires, l’interdiction de location des passoires thermiques d’ici 2028 a néanmoins été votée à l’Assemblée nationale dans le cadre de la loi climat.

Si les logements de catégorie G (excédant 450 kWh/m²/an) seront interdits à la location d’ici 2023, les objectifs vont aller en se durcissant progressivement en 2025, puis pour 2028. Les mesures s’appliqueront tant aux nouveaux contrats qu’aux renouvellements de baux.

Une approche globale de la problématique pour constater plus vite la différence

En fonction de ses moyens on peut choisir d’isoler et rénover son habitat progressivement ou de façon globale.

Si le gain de confort peut être ressenti dès la première action, la facture quant à elle ne baissera significativement qu’à condition d’avoir une approche globale de la problématique. C’est pour cela que l’Ademe recommande de penser ses rénovations avec une vision globale, soit en procédant à des bouquets de travaux.

Les aides à la rénovation énergétique

Quels crédits souscrire pour financer ses travaux ?

 

Eco Prêt à Taux Zéro (éco-PTZ)

Allant de 7 000 € à 30 000 € en fonction du nombre et de la nature des travaux de rénovation énergétique que vous effectuez, le prêt à taux zéro (éco-PTZ) peut être cumulé à d’autres aides et venir compléter une autre solution de crédit.

Pour l’obtenir, il faut d’abord respecter certaines conditions de ressources, mais aussi procéder à au moins l’une de ces 7 catégories de travaux :

  1. Isolation performante de la toiture.
  2. Isolation performante des murs donnant vers l’extérieur.
  3. Remplacement des fenêtres et des portes fenêtres en simple vitrage donnant sur l’extérieur.
  4. Isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert.
  5. Installation ou le remplacement du système de chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire.
  6. Installation d’un système de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable.
  7. Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable.

La durée maximale de remboursement est de 15 ans.

Les différents types de crédits travaux

Les prêts travaux sont des crédits à la consommation qui se présentent sous deux formes différentes : le prêt personnel et le crédit affecté. Dans l’un et l’autre cas, la limite est fixée à 75 000 €.

 

Vous bénéficiez d’un droit de rétractation de 14 jours, qui peut être réduit sous certaines conditions à votre demande.

Pour choisir le crédit à la consommation le mieux adapté aux besoins de son projet de travaux, ainsi qu’à sa situation financière, l’idéal est de recourir à un comparateur de crédits en ligne. Vous pouvez choisir le montant et la durée du crédit, et voir quel organisme pourrait vous proposer l’offre la plus intéressante.

Le crédit immobilier pour les plus gros chantiers

Pour les plus gros chantiers, il peut être nécessaire de passer par un prêt immobilier (soit plus de 75 000 €).

Les crédits immobiliers ont pour avantages d’être assortis de taux d’intérêt inférieurs à ceux des crédits à la consommation, ainsi que d’une durée de remboursement beaucoup plus importante. Celle-ci peut être supérieure à 20 ans.

Le prêt immobilier est assorti d’un délai de réflexion de 11 jours incompressible.

Toutefois, sa mise en place de la négociation au déblocage des fonds prend beaucoup plus de temps qu’un crédit à la consommation.

Le rachat de crédits : une alternative méconnue bien qu’adaptée

Si vous avez plus de deux crédits en cours de remboursement, une autre solution peut encore être envisagée : le regroupement de crédits, aussi appelé rachat de crédits.

Cette opération financière consiste à rassembler vos différentes créances en un seul prêt de substitution. L’organisme prêteur solde vos crédits et met en place le prêt de remplacement.

En allongeant la durée du nouveau crédit unique, il est possible de baisser la mensualité jusqu’à -60% et avec celle-ci son taux d’endettement.

Non seulement la gestion de son budget s’en voit simplifiée, mais on retrouve un reste-à-vivre plus important et un taux d’endettement suffisamment bas pour être de nouveau éligible à un prêt immobilier permettant un nouvel investissement.

Pour financer ses travaux d’isolation et de rénovation énergétique, il est également possible de solliciter l’octroi d’une trésorerie complémentaire. Ce montant doit rester raisonnablement proportionnel au total du rachat de crédits.

Cette trésorerie est intégrée au prêt de substitution et son remboursement inclus dans la nouvelle mensualité unique. Elle a donc pour avantage de ne pas augmenter le taux d’endettement après avoir procédé au regroupement de crédits.

Pour savoir si l’on est éligible au rachat de crédits et obtenir une évaluation des mensualités, ainsi que du montant global du prêt de substitution, il est possible de faire des simulations en ligne. Celle-ci sont gratuites et sans engagement – c’est une obligation légale.