Logo scanrenovation
Rechercher...

Comment financer ses travaux ?

financer travaux renovation

Lorsque vous voulez lancer des travaux ou rénovations chez vous, vous devez au préalable prendre des précautions et évaluer plusieurs paramètres. Le paramètre le plus important demeure toujours les finances. Elles représentent un point capital, car les travaux sont généralement très onéreux. Si vous vous demandez comment les financer, lisez cet article. Il vous apporte toutes les solutions.

Les aides de l’état pour les travaux

Lorsque vous avez des rénovations à faire chez vous, il est dans votre intérêt de savoir si vous pouvez éventuellement, bénéficier des aides fournies par l’état pour la réalisation de certains travaux. En effet, plusieurs types de rénovations sont subventionnés par l’état. Ils sont disponibles sous forme de crédit d’impôt ou subventions. De plus, le taux d’intérêt de ces prêts est pratiquement égal à zéro.

Les crédits d’impôt

Ce type de crédit est mis en place par l’état. Il permet de subventionner les rénovations liées à l’énergie dans votre maison. Cette subvention s’élève généralement à 30 % et elle est déduite des impôts que vous payez. Notons que ce crédit ne peut pas dépasser une certaine somme. Cette somme est fixée à 8000 euros par personne. Il prend en compte des travaux tels que l’isolation des murs, l’isolation des combles, l’achat des fenêtres.

Les subventions de l’Anah

Ce crédit est exclusivement réservé pour les ménages dont le revenu est modeste. Pour en bénéficier, il faut aussi que la maison que vous voulez rénover ait plus de 15 ans. Cette subvention est gérée de façon locale par les Agences Nationale de l’habitation ou l’Anah. Elle prend en compte un large éventail de travaux, dont l’installation ou la rénovation des réseaux d’eau, d’électricité et de gaz. L’installation de salle de bain, de toilettes, le renforcement des fondations, l’installation d’un ascenseur sont aussi pris en compte. Les subventions de l’Anah peuvent aller jusqu’à 25 000 euros.

L’éco-prêt à taux zéro

Il s’agit d’un crédit qui est géré par les banques. Il vous permet de contracter un prêt qui peut aller jusqu’à 30 000 euros avec un taux d’intérêt de 0 %. Ce prêt doit ensuite être remboursé sur une période qui peut atteindre 10 ans. Ce type de crédit est généralement consacré aux travaux liés à l’énergie dans une résidence principale. Plusieurs travaux sont couverts par l’éco-prix. On peut citer l’isolation de la toiture, l’isolation des fenêtres, installation d’un système de chauffage. Mais il arrive que vous puissiez intégrer des frais liés à d’autres types de travaux lorsque les principaux sont déjà effectués.

Le crédit travaux

Financer travaux

Ce crédit est accordé par les banques et il est octroyé à titre personnel ou sous forme de prêt immobilier. Lorsque vous le demandez à titre personnel, vous pouvez l’utiliser pour tous les travaux que vous voulez. Grâce à lui, vous pouvez obtenir jusqu’à 75 000 euros selon vos besoins et vous disposez d’une durée maximale de 10 ans pour le remboursement. Mais lorsque vous demandez le crédit sous la forme d’un prêt immobilier, vous ne pouvez l’utiliser que pour de grands travaux. Dans ce cas, le montant du crédit est supérieur à 75 000 euros et vous pouvez le rembourser pendant 30 ans.

Le prêt à taux zéro

Il s’agit d’un prêt qui est accordé par les banques. Mais la particularité du prêt à taux zéro est que l’état rembourse les intérêts à la banque. Ce prêt est destiné à financer partiellement l’achat ou la construction de votre future maison. Il est cependant octroyé sous certaines conditions. En effet, votre revenu ne doit pas dépasser un montant fixé et vous ne devez pas être propriétaire d’une autre maison au cours des deux dernières années écoulées.

Le prêt épargne logement

Ce prêt est accordé à une catégorie de personnes qui remplissent certaines conditions. Il n’est en fait accessible qu’aux personnes qui possèdent déjà un compte épargne logement et qui ont épargné pendant plusieurs années. Le prêt épargne logement peut vous permettre de financer la construction ou l’achat de votre maison. Il peut aussi servir à faire des rénovations. Le montant du prêt varie selon les intérêts que vous avez accumulés pendant votre épargne.

Le prêt amélioration habitat

Ce type de prêt est géré et octroyé par la caisse d’allocations familiales. Il est destiné aux personnes qui ont des revenus faibles et qui ont besoin d’améliorer leur cadre de vie. Vous pouvez utiliser ce prêt pour effectuer des travaux de réparation et d’aménagement comme l’amélioration du chauffage, la réparation des sanitaires, les différentes isolations. Le montant de ce prêt peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses. Notons que les dépenses ne doivent pas dépenser la limite de 1067,14 euros. Vous avez cependant la possibilité de régler ce crédit en tranches égales sur une période de 36 mois avec un taux d’intérêt de 1 %.

Le rachat de crédit

Ce type de prêt est encore appelé regroupement de crédit. Il consiste à faire appel à une structure ou organisme pour racheter tous les crédits que vous avez en cours même si ces derniers sont liés à la consommation, à votre voiture, à un prêt immobilier. Il est alors plus facile d’ajouter un nouveau prêt pour financer vos travaux de rénovation. Le rachat de crédit est avantageux, car il vous permet d’avoir finalement un seul crédit à payer. Grâce à cette méthode, une seule mensualité est débitée de votre compte. Le rachat de crédit vous permet de baisser votre taux d’endettement et facilite la gestion de votre compte.

Le crédit immobilier global

Il est octroyé par les banques. Le principe ici est de demander un prêt immobilier capable de couvrir les frais d’achat et de travaux de votre maison. Ce crédit a un taux de remboursement plus bas qu’un prêt destiné à réaliser des travaux. Vous pouvez le rembourser sur une période beaucoup plus longue selon le montant demandé.

La reprise d’encours

Vous pouvez utiliser cette méthode lorsque vous avez déjà un crédit hypothécaire en cours. En effet lorsque vous souscrivez à cette formule, votre banque vous prête à nouveau une partie ou parfois la totalité du crédit hypothécaire que vous avez déjà payé. Avec ce montant, vous pouvez financer vos travaux. Avec le prêt d’encours, vous faites beaucoup d’économies, car vous n’avez plus à repayer les frais d’hypothèque.