Logo scanrenovation
Rechercher...

Quel est le montant de la prime éco énergie ?

 

Savez-vous qu’outre les subventions qui peuvent vous servir au paiement de vos factures de travaux de transition énergétique, vous pouvez prétendre à une prime éco énergie ?

Cela vous permettra de vous faire rembourser une partie des dépenses que vous avez engagées de votre propre poche pour la réalisation des travaux. Mais quel est le montant de cette prime et comment y prétendre ?

Les conditions pour y prétendre

Avant de parler du montant que vous pouvez toucher avec la prime éco énergie, vous devez en amont vous attarder sur les conditions pour y prétendre. En effet, c’est un avantage qui ne s’ouvre pas à tout le monde.

Bien évidemment, vous ne pouvez pas espérer une prime éco énergie  sans avoir effectué en amont des travaux d’économie d’énergie. Et d’ailleurs, vous devez pouvoir le justifier avec un certificat fourni par les artisans RGE qui se sont chargés de vos travaux.

Parmi les travaux éligibles à une prime éco énergie, vous avez le remplacement de votre système de chauffage à fioul ou à gaz ou encore les travaux d’isolation d’une maison. Chaque chantier doit être mené par des artisans certifiés RGE.

Par ailleurs, sachez que seuls les personnes aux revenus modestes ont le droit à une prime éco énergie. En ce sens, des conditions de ressources ont été mises en place.

Pour y prétendre, un ménage en Ile de France devra toucher entre 25 068 et 59 026 euros. Tout dépend du nombre de personnes qui le compose. En dehors de l’Ile de France, les plafonds de revenu vont de 19 074 à 44 860 euros.

Vous pouvez profiter de la prime que vous soyez un locataire ou un propriétaire. Et ce peut être une résidence principale comme secondaire.

Demander votre prime si vous êtes éligible : comment faire ?

Vous êtes éligible ? Sachez que la prime éco énergie ne se fait pas automatiquement pour autant. Vous devez en faire la demande. Et cela se passe auprès d’organismes spécialisés.

Faites quelques recherches, dans votre région, vous avez surement des prestataires certifiés pour prendre en charge ce type de demande, comme Calculeo ou autre.

EDF et quelques fournisseurs d’énergie peuvent également vous accompagner dans votre démarche.

Attention toutefois, vous ne devez pas attendre que les travaux soient finis pour vous lancer dans la procédure. Vous devez faire votre demande et ouvrir votre compte auprès de votre fournisseur bien avant d’engager votre artisan RGE.

Cette démarche se fait désormais en ligne auprès de certains professionnels. Le but étant de vous faciliter les choses et de vous faire économiser du temps dans sa réalisation.

Une fois que votre profil a été ouvert, vous pouvez vous lancer dans les travaux comme d’habitude. Puis, vous allez compléter votre dossier à la fin des chantiers avec quelques justificatifs comme : le susmentionné certificat d’économie d’énergie, le devis et les bons de commandes du matériel utilisé lors des travaux, les factures d’intervention des artisans et dans certains cas, une copie du justificatif de revenu fiscal.

Bien évidemment, vous ne pouvez demander qu’une seule prime éco énergie à la fois.

Mais alors, combien pouvez-vous prétendre avec la prime éco énergie ?

Il est impossible de préciser d’avance combien vous pouvez toucher avec la prime éco énergie. Il y a plusieurs variables à prendre en compte.

Notamment, il y a l’emplacement et les caractéristiques du bien concerné par les travaux, mais aussi le type de chantier que vous avez fait, voire votre profil financier.

Néanmoins, il existe des simulateurs en ligne qui peuvent vous permettre, gratuitement, d’en faire le calcul. Il vous suffit, dans cette optique, de remplir le formulaire sur les sites dédiés des prestataires.

En moyenne, une prime éco énergie peut varier entre 100 et 4 000 euros pour les revenus modestes et 50 à 2 500 euros pour les autres. Pour le remplacement d’une chaudière biomasse, d’un PAC, ou d’un système solaire combiné, vous pouvez toucher soit 4 000 ou 2 500 euros.

L’installation d’une chaudière à gaz vaudra 1 200 euros pour les revenus modestes et 600 euros pour les autres. Le moins cher étant la mise en place d’un émetteur électrique à fonction électronique qui vous rapportera respectivement 100 et 50 euros.

Pour rappel, la prime éco énergie agit comme un remboursement et non une subvention. C’est-à-dire que vous n’allez avoir votre chèque qu’après la fin des travaux.